Tokeniser ou tokenisation, de quoi s’agit-il ?

Tokeniser ou tokenisation - définition

Tokeniser ou tokenisation, de quoi s’agit-il ? On en parle de plus en plus, découvrez ce processus, ses caractéristiques ainsi que des exemples.

Tokeniser ou tokenisation, que cela signifie-t-il ?

Le processus de tokenisation peut s’appliquer à bien des domaines, mais on en parle principalement de le domaine du web 3, de la finance décentralisée et de la blockchain.

Tokeniser ou tokenisation, définition :

La « tokenisation » (ou « tokénisation » en français) fait référence au processus de découpe d’une chaîne de caractères en unités plus petites appelées « tokens ». Ce processus est couramment utilisé dans le domaine du traitement automatique du langage naturel (TALN) et de l’analyse lexicale.

Un token peut être défini comme une unité atomique dans un langage donné, qui peut être un mot, un symbole, ou une autre unité significative. La tokenisation consiste à identifier ces unités dans un texte, ce qui peut être essentiel pour de nombreuses tâches de traitement du langage, telles que l’analyse syntaxique, la reconnaissance d’entités nommées, ou la classification de texte.

Par exemple, dans une phrase comme : “Le lion rugit.”, les tokens pourraient être “Le”, “lion”, “rugit”. La tokenisation peut également impliquer des décisions sur la manière de traiter les ponctuations, les nombres, les abréviations, et autres particularités linguistiques.

En résumé, la tokenisation est un processus fondamental dans le traitement automatique du langage naturel pour décomposer un texte en unités significatives afin de permettre des analyses plus poussées et des traitements automatisés du langage.

Tokeniser ou processus de tokenisation dans le domaine de la finance décentralisée :

La tokenisation est un concept en plein essor et on en parle de plus en plus dans l’actualité de la DeFi – finance décentralisée. Elle consiste à représenter des actifs tangibles ou intangibles sous forme de jetons numériques. Ces jetons, basés sur la technologie blockchain, permettent de créer de nouvelles opportunités d’investissement et de faciliter les échanges de biens et de services de manière sécurisée.

Voici quelques avantages de la tokenisation :

Transparence :

Chaque transaction est enregistrée de manière immuable sur la blockchain, garantissant la traçabilité et éliminant les risques de fraude. La transparence qu’offre ce processus permet par exemple de facilité les transactions. Cela signifie que la tokenisation permet de vérifier chaque transaction effectuée avec des tokens. Cela se fait directement sur la blockchain, ce qui renforce la confiance et réduit les risques de fraude ou de manipulation.

Facilitation des transactions :

En tokénisant des actifs, il devient possible de les échanger de manière programmable et comme déjà dit de manière transparente sur des protocoles DeFi. Les tokens sont utiles dans le cas d’échanges sur des plateformes décentralisées (DEX). Ils sont utilisés comme garanties pour des prêts ou des produits de finance décentralisée (comme des pools de liquidité ou des staking). Tokéniser des actifs traditionnels permet de démocratiser l’accès à des investissements auparavant réservés à des acteurs institutionnels. Les tokens peuvent être fractionnés en petites unités, ce qui rend les investissements plus accessibles aux petits investisseurs. De plus, la liquidité des actifs est améliorée car ils peuvent être échangés plus facilement sur des marchés décentralisés.

Liquidité accrue :

La tokenisation transforme des actifs traditionnellement illiquides en tokens négociables sur des plateformes décentralisées, facilitant ainsi les transactions.

Accessibilité accrue :

Grâce à la fragmentation des actifs financiers en tokens plus petits, la tokenisation rend les investissements plus accessibles à un plus grand nombre de personnes.

Opportunités de financement :

Les entreprises peuvent lever des fonds de manière plus efficace et moins coûteuse en émettant des tokens représentant une partie de leur capital ou de leurs revenus futurs.

Tokenisation des actifs :

La tokenisation permet de représenter des actifs physiques ou financiers (comme des actions, des obligations, des biens immobiliers) sous forme de tokens numériques sur une blockchain. Par exemple, tokeniser un bien immobilier c’est émettre des tokens représentent des parts de propriété de ce bien. Cela permet de fractionner la propriété d’un actif et de faciliter sa négociation et sa gestion sur des plateformes décentralisées.

Voici quelques exemples concrets de tokenisation dans le domaine de la finance décentralisée :

Tokenisation d’immobilier : Une entreprise peut diviser un immeuble en plusieurs jetons représentant des parts de propriété. Les investisseurs peuvent ensuite acheter ces jetons, ce qui leur donne une part proportionnelle de la propriété. Cela permet une plus grande liquidité et facilite l’investissement dans l’immobilier.

Tokenisation d’œuvres d’art : Les artistes peuvent émettre des jetons représentant des œuvres d’art. Les collectionneurs peuvent acheter ces jetons, ce qui leur donne la propriété virtuelle de l’œuvre. Cela ouvre de nouvelles opportunités pour les artistes et les amateurs d’art.

Tokenisation de prêts : Les prêts peuvent être divisés en jetons, permettant aux investisseurs d’acheter des parties du prêt. Cela peut aider à diversifier les portefeuilles d’investissement et à répartir les risques.

Tokenisation de produits de base : Des actifs tels que l’or, le pétrole ou les métaux précieux peuvent être représentés par des jetons. Cela facilite leur échange et leur négociation sur des plateformes décentralisées.

Tokenisation de licences : Les licences logicielles, musicales ou de propriété intellectuelle sont représentées sous forme de jetons, permettant un suivi transparent et une gestion efficace.

Exemples de projets qui utilise la tokénisation :

Compound :

Compound est un protocole de prêt décentralisé qui permet aux utilisateurs de prêter et d’emprunter des tokens numériques. Les utilisateurs déposent des tokens dans le protocole et reçoivent en retour des tokens d’intérêt (cTokens) représentant leur participation. Ces cTokens sont des tokens représentant les droits à un prêt ou à des intérêts accumulés, démontrant ainsi l’utilisation de la tokenisation dans le domaine des prêts décentralisés.

RealT :

RealT est une plateforme qui tokenise des biens immobiliers. Les investisseurs peuvent acheter des jetons représentant des parts de propriété dans des propriétés résidentielles ou commerciales. Cela permet une plus grande liquidité et une participation plus large à l’investissement immobilier.

Synthetix :

Synthetix est un protocole DeFi qui permet la création de tokens synthétiques représentant la valeur d’actifs réels comme des devises, des matières premières, des indices boursiers, etc. Ces tokens synthétiques (ou Synths) sont émis en verrouillant des collatéraux en crypto-monnaies. Par exemple, sUSD représente la valeur du dollar américain et peut être échangé sur des marchés décentralisés.

En résumé, dans le cadre de la DeFi (finance décentralisée), tokeniser signifie transformer des actifs traditionnels, artistiques, immobilier ou des droits financiers en tokens numériques sur une blockchain.

Please follow and like us:

Un commentaire sur « Tokeniser ou tokenisation, de quoi s’agit-il ? »

Les commentaires sont fermés.